Entretien avec Alfonso Carnevalini sur la mission SO. SAN du 2018 octobre au Maroc.

Classé dans : Missions, Nouvelles | 0

Alfonso Carnevalini est membre du Lions Club de Viterbo, un ophtalmologiste professionnel, qui a collaboré avec ainsi depuis des années. San. Participer à de nombreuses missions dans le monde entier. Dans une brève interview, il illustre son travail dans la récente expédition SO. San. Au Maroc. Cher Alfonso, vous êtes maintenant un vétéran des missions que je connais. San. Que nous Racontez-vous au sujet de notre récent voyage au Maroc? Le début de la mission a été un peu audacieux parce que les visites initialement prévues à l'hôpital de Tan-Tan, ont été menées à la place à celle de Azilal, au centre du Maroc, entre les montagnes de l'Atlas où j'ai trouvé une fourniture d'équipement en bonne Efficacité. Cependant, je connaissais déjà l'hôpital depuis que nous étions dans des missions précédentes. Avec votre travail d'ophtalmologiste, vous devez être en mesure de parler à vos patients qui ne connaissent pas habituellement les langues comme vous le faites? Cette fois, j'ai pu bénéficier d'un Assistant-interprète beaucoup plus expérimenté que par le passé qui a été en mesure d'optimiser le flux des patients, permettant ainsi un plus grand nombre d'observations. PerMettez-moi d'utiliser ce terme au lieu de «visites» parce que, comme d'habitude, étant donné le grand nombre de patients réservés, j'ai dû serrer le temps d'observation autant que possible. Mais qui étaient vos patients? Dans les missions précédentes, les patients que j'avais soumis à examiner étaient principalement des écoliers locaux; En cela, cependant, d'un point de vue personnel, il ya eu une bonne promiscuité que je pense est plus juste parce que les problèmes de la vision augmentent avec l'âge. Alors vous devrez vous engager beaucoup d'un point de vue opératoire j'étais occupé dans la matinée de 9H-9h30 alle13 et l'après-midi de 15 à 15, 30 à 17,30. Pendant les journées d'exploitation, 7 pour un total de 1 005 visites; Ceux aux patients âgés ont conduit au diagnostic de plus de 350 cataractes. La COI a été environ 200 visites dans l'âge pédiatrique avec la myopie comme un défaut de vue majeur, mais j'ai aussi détecté une douzaine de strabisms majeurs qui ont été envoyés aux hôpitaux. Environ 400 ont été des visites d'âge mûr avec la prévalence de presbytie, hypermétropie; Mais il ya eu quelque 50 maladies oculaires importantes telles que le glaucome, le traumatisme, et le décollement de la rétine.   Une rechute importante alors.   Je dirais oui aussi parce que le grand nombre de cataractes à détecter a incité l'autorité administrative de l'hôpital à exhorter le ministère de la santé à intervenir dans un campeur équipé pour effectuer les interventions. Cela entraînera pour les résidents, des temps d'attente plus courts, et une certitude absolue de la gratification des interventions elles-mêmes. Cerise sur le gâteau a été la distribution, dans une salle adjacente à la clinique, de 500 paires de verres d'occasion apporté là par Giuseppina Lolli, Président du Lions Club Terni. Franco de Toffol      

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *